L'EXPLICATION DU PARADOXE DE LA FORET VOSGIENNE

Globalement, les forêts poussent plus vite qu’avant (schéma 1).

Mais ce n ’est pas le cas de certaines forêts dépérissantes et situées sur des sols carencés (schémas 2 et 3).


Les émissions de CO2 stimulent la photosynthèse des arbres et participent au réchauffement du climat. Les dépôts d’azote liés aux activités humaines participent aussi à l’augmentation de la production forestière. Ces trois phénomènes, sont à l’origine de l’augmentation de la productivité forestière.


Dans le même temps, les réserves en éléments nutritifs de certains sols sensibles diminuent jusqu'à passer en dessous du seuil de carence pour les arbres.


L’augmentation de productivité est un fait avéré pour la grande majorité des forêts. Cependant des diminutions de croissance peuvent affecter certaines forêts dépérissantes dont le sol a perdu beaucoup d’éléments nutritifs.

Copyright © INRA 2001, Tous droits réservés.